La réforme du ferroviaire ne doit pas se faire "au détriment des territoires"... ni du climat

La réforme du ferroviaire ne doit pas se faire "au détriment des territoires"... ni du climat

Publié le 20/02/2018

"Il ne serait pas acceptable que la réforme du système ferroviaire se fasse au détriment des territoires", a réagi dans un communiqué Hervé Maurey, président de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable du Sénat, ce 15 fév.

Tout en se disant "en phase avec un certain nombre de points du rapport de Jean-Cyril Spinetta" remis ce même jour au Premier ministre, comme "la priorité donnée à la régénération du réseau, la nécessité de traiter la dette, de moderniser la SNCF et de définir rapidement le cadre de la libéralisation du transport ferroviaire de voyageurs", le sénateur Union centriste de l'Eure estime que "la desserte ferroviaire ne saurait se limiter aux transports en zone urbaine et périurbaine et aux liaisons entre les principales métropoles françaises" et "doit concourir à l’aménagement du territoire."

"Ce rapport doit inciter le gouvernement à s’attaquer enfin à la réforme du système ferroviaire et en particulier à l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de voyageurs, que la France doit mettre en œuvre rapidement pour respecter ses engagements européens, souligne-t-il. La proposition de loi que j’ai déposée dès septembre 2017 avec Louis Nègre, pourra prendre en compte le travail de M. Spinetta ainsi que l’avis du Conseil d’Etat, qui sera rendu très prochainement sur ce texte."

En savoir plus [www.caissedesdepotsdesterritoires.fr]